genialtutor.com: first in education, training and recreation!

genialtutor.com amazing dreams and emotions

Copertina per sito francese

 

Présentation

Pour la première fois, un texte approfondi affronte avec sérieux la symbolique des pierres peintes par Léonard de Vinci dans La Cène de Santa Maria delle Grazie, en prenant en considération de multiples éléments, et ce à partir de la tradition hébraïque, jusqu’à l’intense climat culturel de la Lombardie de la fin du XVe siècle.
Cet ouvrage propose une relecture du chef d’œuvre de Léonard de Vinci à travers l’analyse des pierres précieuses, dont a été effectuée la reconstruction, grâce à la confrontation avec les nombreuses copies qui ont été faites surtout par les disciples du maître.

La valeur de cette publication réside, outre dans son habillage moderne et son riche contenu scientifique, dans la précieuse documentation photographique que propose l’auteure, en tableaux spécifiques qui consentent pas à pas une confrontation directe entre l’œuvre originale et les copies, pour une lecture rapprochée et complète du chef d’œuvre de Léonard de Vinci et de ses détails.

 

018ok

La copie de Marco da Oggiono, conservée au Musée de la Renaissance à Écouen (Ile-de-France)

A l’intérieur d’une iconographie complexe et dense de références théologiques comme celle de La Cène de Léonard, l’approfondissement de détails peut se révéler fondamental, parce que les détails peuvent dévoiler une pensée cachée.

Les pierres précieuses peintes par Léonard dans La Cène étaient bien connues de tous les peuples de l’Antiquité, des Egyptiens aux Grecs. Dans les civilisations de l’Antiquité, longtemps avant Jésus Christ, chaque pierre était considérée comme précieuse.
Outre leurs pouvoirs thérapeutiques, les Assyriens, les Sumériens et les Babyloniens allèrent jusqu’à relier les pouvoirs des pierres aux cycles cosmiques astrologiques.

 

008

Les pierres précieuses peintes par Léonard dans La Cène étaient bien connues de tous les peuples de l’Antiquité

En peignant La Cène, une œuvre ‘finie jusqu’au plus infime détail’ et riche de nombreuses descriptions, l’artiste ne laissa rien au hasard. Pour quelle raison alors Léonard peignit-il les pierres et de quelle iconographie s’inspira-t-il ? Quel message voulait-il nous communiquer, et avec quel critère sélectionna-t-il les minéraux quand il choisit de les associer aux apôtres et au divin Maître ?
L’auteure a choisi d’entreprendre un voyage inconnu, pour faire émerger un Léonard inédit, un visage encore à approfondir et à étudier, capable de nous procurer de nouvelles émotions.

012

La période médiévale elle aussi attribua aux pierres une forte valeur symbolique

 

 

Close